Réseaux sociaux

https://www.facebook.com/ecouterlapluie      https://twitter.com/RoxaneLindblum      https://fr.pinterest.com/lindrox/      https://www.youtube.com/channel/UC4PQ3Y3qVrKHAkGWgufMf3g      http://www.hellocoton.fr/mapage/ecouterlapluie      https://www.instagram.com/lindrox/

La vie des objets

Et si les objets avaient une vie?

Non pas qu'ils se lèvent sur leurs petites pattes pour crier "maman" les bras tendus dans votre dos, mais pourquoi l'impact du temps sur ce qui nous tient à coeur serait-il quelque chose de négatif?


Il est parfois difficile de ne pas traiter certains biens comme le fait ce cher Gollum avec l'anneau, mais l'usure n'est pas forcément gage de tristesse. Évidemment, c'est agréable d'avoir un livre, un vêtement ou un carnet tout beau tout neuf, mais ce plaisir n'a pas toujours à se ternir avec l'objet lui-même.

Plus jeune, je tenais tellement à certains livres (d'illustration dans mon cas) que j'osais à peine les ouvrir de peur de les abîmer. Mais à quoi bon? Un livre est bien là pour être feuilleté! Au final ceux qui m'ont le plus apporté sont ceux que j'ai ouvert le plus...

Ce que nous possédons n'a de valeur que ce que l'on en fait.

 Bref, cela fait de nombreuses années que je déguste mes chocolats de Pâques même si le paquet est très joli!


Imaginez si on s'attachait à notre pizza avant de la manger 😂

Un élément utilisé s'use, il vit et c'est bien normal. Maintenant, je trouve ça beau. Pour moi, un objet finit sa vie lorsqu'il n'apporte plus rien, que ce soit sentimental ou utilitaire (car les deux comptent tout autant).
Cela ne veut quand même pas dire qu'il faut maltraiter ce que l'on a! Nous décidons simplement nous-même de la valeur de ce qui nous entoure 😉




Je donne là mon avis sur le sujet, tout n'est bien sûr pas catégorique.

Qu'en pensez-vous? Est-ce que vous avez du mal à laisser le temps agir sur vos petites breloques préférées ou à manger vos chocolats de Pâques?

Blue haired girl

Ça vous dirait de voir ce qu'il se trame dans mes sketchbooks?

Monter les vidéos de mes aquarelles est assez long alors je me suis dit qu'il serait intéressant de partager mes crayonnés depuis la feuille blanche sans trop de prise de tête. Vous verrez les petites gouttes de peinture en trop, les coups de crayons qui dérapent ou les erreurs éventuels de proportions mais tout ça fait partie du deal et aide à avancer et à se perfectionner.

On commence tous avec une feuille unie, le reste dépend de ce que l'on décide de créer dessus ✏

En général, je ne sais pas où je vais quand je dessine dans un sketchbook, mais je laisse le crayon faire un peu ce qu'il veut petit à petit.



J'essaie d'apprendre à aimer ce que je fais même quand ce sont des croquis rapides.

Souvent, les traits de construction ne me plaisent pas et j'ai tendance à vouloir arrêter le dessin dès le départ (ce qui était le cas pour le croquis de cette vidéo par exemple). Pourtant, en essayant de passer du temps sur un même sketch, on se rend compte qu'il est toujours possible d'en faire quelque chose de bien.

Il faut simplement savoir prendre le temps de s'appliquer!

Ça revient à prendre du temps pour soi, ce qui est au final, bénéfique 😊


Les marqueurs sont très sympa à utiliser. Le processus de colo' est différent de celui de l'aquarelle. Il faut être plus "sec" dans ses ombrages et donc plus sûr de soi 😛 Cette technique pousse à bien maitriser ce que l'on fait.

Le démarrage d'une chaîne de vidéos demande du temps et je fais mon possible pour gérer cette nouvelle plateforme. Les montages sont un bonheur à faire et j'espère que vous prendrez un jour plaisir à naviguer sur les playlists de la chaîne.

Cependant, le blog reste toujours mon moyen le plus personnel de partager des choses avec vous.

C'est ma petite bulle où je me sens au chaud ☁

Sailor Moon on The Moon

Après l'écriture et l'image, la vidéo fait son entrée sur le blog!

À la suite de quelques réglages et un bon moment de découvertes techniques, j'ai enfin pu ouvrir ma chaîne YouTube et y poster une première vidéo. Il s'agit donc d'un speedpaint Sailor Moon.

Maintenant, quand on me demande "Comment tu fais?", je peux répondre "comme ça":



Pas mal d'idées se frayent déjà un chemin dans ma tête sur ce que je mettrai en place ensuite sur la chaîne. Je peux déjà vous dire que cela nécessitera de l'interaction entre vous et moi 😄

Après tout, la vidéo est un moyen de communication à part entière qui permet une autre forme de création! Il est inspirant de se balader de speedpaint en speedpaint pour voir les procédés de différents créatifs.

Ici, j'ai essayé de donner une vraie place à la musique en y liant par endroit, l'activité de mon pinceau. Autant mêler deux passions! 🎶🎨


Je commence tranquillement à reprendre le coup de pinceau et ne compte pas m’arrêter là. Impossible de voir une feuille blanche sans avoir envie de la remplir ces temps-ci; que ce soit avec des mots ou de la peinture.

Mais pour les mots, c'est une autre histoire...

PS: Là normalement, il y a du suspense. Je précise on ne sait jamais.

Les petits + alimentaires du printemps

Il y a de petits éléments comme ça en cuisine, qui donnent l'impression d'être doué. Alors qu'au fond perso, je mets juste deux carottes dans une poêle.


Le corps suit les saisons et l'alimentation vient avec. Monsieur soleil revient et ça donne envie de manger plus frais. Au revoir les patates, bonjour les concombres!

Ici donc, quelques petits éléments culinaire que l'on peut rajouter dans notre tambouille quotidienne (qu'elle soit sucrée ou salée).

Les herbes de Provence. Il suffit de peu pour donner un max de gout à un blanc de poulet tristounet.

Le curry. Pour un voyage express.

Le persil. À ajouter tout cru. Cuit, il perd tout son gout.

La menthe. So fresh!

Les noix. Ça tombe bien, c'est bon pour la santé.

L'avocat. Dedans il y a des trucs sympas pour l'organisme là aussi, il paraît.

La noix de coco. Autant dans le sucré que dans le salé et sous toutes ses formes, il y a de quoi s'amuser (et tester).

Les myrtilles. Idéal pour les incorrigibles grignoteuses (hum hum...).

Les framboises. Même délire ('fin bon vous avez compris 😉)

Le quinoa. (Fais la poule tu verras tu seras plus cool - Sebasto, 2009)

BONUS: Le chocolat. Je le mets vraiment au cas où vous l'auriez oublié bien que ce soit complètement inenvisageable de mon point de vue.
Il n'y a plus qu'à jeter dans la marmite!

Under the Dome (sans spoilers)

Les séries se disputent souvent mon temps avec les livres. L'une d'elles a récemment triomphé haut la main, laissant un peu la littérature dormir dans ma bibliothèque. Pas trop de suspense, c'est dans le titre, il s'agit bien d'Under the Dome.

 

Adaptation d'une histoire en trois volumes de Stephen King, la série met en place dès les premiers épisodes, une énigme qui nous tiendra en haleine jusqu'au bout.

J'explique: Chester's Mill, petite ville du Maine (aux États-Unis) se retrouve englobée par un dôme invisible du jour au lendemain avec tous ses habitants (pas de bol!). Isolée, cette petite communauté devra survivre par ses propres moyens. Et évidemment, des humains sous tension, ça fait des histoires!

Mais qu'est-ce que c'est que donc que ce foutu dôme? se disent-ils. La question réveille bien vite notre curiosité autant que celle des personnages.


Je ne donnerai pas d'éléments marquants de la série (c'est précisé: sans spoilers!) mais le fil conducteur ne s'essouffle pas car le dôme ne se laisse pas oublier en se perdant dans les histoires des habitants de Chester's Mill. En effet, il est régulièrement rappelé qu'il reste l’élément principal de l'intrigue.



Le roman de base est énoncé comme un roman d'horreur et ce n'est pas pour rien. La flipette que je suis a trèèès bien senti les moments de tension qui sont mis en place dans l'adaptation à l'écran. On arrive rapidement dans l'ultra glauque qui ferait vérifier si il n'y a pas quelqu'un derrière sa porte.



Les acteurs jouent à merveille. Si bien qu'ils nous emmènent avec les personnages dans leurs labeurs. On s'accroche plus ou moins à certaines facettes de l'histoire comme à certains habitants: de la romance à l'aventure, il y en a pour tous les goûts sous le dôme.



Seul point négatif: je me suis retrouvée assoiffée de réponses durant la saison 2. Parfois, trop de suspense, c'est fatiguant (rooh la raleuse!). Heureusement, on a à manger et à boire dans la saison 3.

Si vous êtes adeptes du suspense et du frisson, cette série fera très bien l'affaire pour occuper quelques soirées. Par contre, âmes sensibles s'abstenir: la vache coupée en deux à chaque résumé d'épisode, ça réveille.

Curiosité de fin d'article: (si vous avez vu les trois saisons) quels ont été vos personnages préférés?

Housse chrono'

Besoin d'une housse de téléphone en express? Pas de problème: prenez 10 minutes, des ciseaux, une aiguille, du fil et le tour est joué!


Étant en possession d'un nouveau téléphone portable, il me fallait un moyen de protéger ce petit objet fragile et neuf. Pas moyen d'avoir une coque dans l'immédiat: irk! Que faire?

Ding Dong! La bricole sonne à ma porte et me voila avec une housse en 10 minutes chrono'!




Pour ce faire, vous aurez besoin de ciseaux, d'épingles, d'un tissu de votre choix (moi, j'ai découpé dans un vieux jean. Oui, j'avais un jean zébré oui.), de fil, d'une aiguille et de débrouille.

Dans un premier temps, tracez le contour du téléphone sur l’intérieur du tissu. Faites ça deux fois pour avoir l'avant et l'arrière de la housse.

Découpez ensuite vos contours en laissant de la marge pour pouvoir coudre après (1/2cm).







Superposez alors vos deux morceaux de tissu avec la face au motif vers l’intérieur et épinglez le tout comme sur la photo 😉







Avec ou sans machine à coudre, liez les deux morceaux en suivant le tracé de départ excepté un des deux côtés les plus courts du rectangle (on aura donc une forme ouverte).







Si tout se passe bien, on arrive à quelque chose comme ça.

Découpez un peu de la marge laissée au début puis retournez le tout (comme une chaussette?).








Il ne reste plus qu'à rentrer la largeur à vif et y faire une petite couture à la main sur l’intérieur.









Et nous avons notre housse!









Il n'y a pas de doublure donc il est préférable d'utiliser un tissu épais. Ce DIY est la trame pour une base mais le plus sympa reste de pouvoir décorer la housse par la suite!


On peut enfin poser notre portable où l'on veut sans avoir peur d'y retrouver des éraflures ou quelques miettes qui traineraient par-ci par-là!

Souffle galactique

Passons un peu aux choses sérieuses! Parce que dessiner vite fait devant sa TV c'est bien, mais s'appliquer et prendre le temps, c'est mieux.

J'ai donc repris mon matériel pour inspecter ce que devenait ma créativité...

Il a fallu un moment avant de pouvoir sortir quelque chose de propre (en passant par le gribouillis rageux et le dessin d'observ' de l'espoir 😑) mais j'ai fini par y arriver.


BONUS: On a même fait "copain-copine" avec le compas!